Philippe Graffin -borggreve 28_edited.jpg

CPE Festival et MGConcerts présentent

 

LE MUSÉE EN MUSIQUE

PHILIPPE GRAFFIN

Dimanche 29 janvier 2023 - 12h

MIM, Rue Montagne de la Cour 2, 1000 Bruxelles
Ticketmaster-Logo-Azure-RGB.png

PHILIPPE GRAFFIN - violon

KATSURA MIZUMOTO - piano " LUTHEAL"

Programme: “ In the shades of forests “

Ernst von Dohnányi (1877 - 1960)

- “andante rubato alla zingaresca “ pour violon et lutheal

Georges Enesco (1881 - 1955)

- troisième sonate “dans le style populaire roumain” op 25

Claude Debussy (1862 - 1918)

- "la plus que lente" pour violon et lutheal

- Minstrels - transcription pour violon et piano

Maurice Ravel (1875 - 1937)

- “berceuse sur le nom de Gabriel Fauré”

- Tzigane, version pour violon et lutheal

En entendant Radicz l’endroit où l’on est disparaît… (1910) 

C’est un homme qui aime la musique beaucoup mieux que la plupart de nous tous, et vous donne, dans le décor banal d’une salle de café, l’illusion d’être assis à l’ombre des forêts.

8 janvier 1911, Claude Debussy à propos du musicien tzigane hongrois Radicz . 

 

Le luthéal est un piano sur lequel est installé un dispositif inventé par le Facteur d’instruments  belge Georges Cloetens permettant de modifier le  timbre de l’instrument et d’imiter des sons tels que la harpe, le clavecin, ou le Cymbalum. 

Le premier compositeur à utiliser cette invention fut Ravel, pour son “tzigane” pour lequel il composa une partition spécifique, utilisant les divers possibilités de l’instrument à travers toutes les variations de l’œuvre. 

C’est cette même recherche de la sonorité du cymbalum qui inspira Debussy à écrire une partie pour cymbalum pour son arrangement de sa “ plus que lente” en 1912. 

L’instrument original pour lequel Ravel composa son arrangement de tzigane et qu’il incluera aussi dans ‘l’enfant et les sortilèges’ m’incita   à commander une nouvelle œuvre au compositeur Philippe Hersant , Il y a quelques années , pour violon et lutheal.

Inspiré par Debussy  ce programme part à la recherche de timbres qui semblent nous parvenir du fond des âges, de l’origine du monde, au plus profond de nous meme, “ a l’hombre des forêts “ . (Philippe Graffin , octobre 2022 )

PHILIPPE GRAFFIN

"His understanding of the idiom is second to none" (Gramophone Magazine : Saint-Saëns concertos / Hyperion).

Ses interprétations passionnées, sa sonorité reconnaissable entre milles, ses nombreuses redécouvertes et creations qui ont enrichies le répertoire, font de philippe Graffin l’un des violonistes français les plus marquant de sa génération. 

 

Élève de Josef Gingold aux États-Unis (disciple d'Ysaye) et de philippe Hirschhorn notamment, Philippe Graffin est lauréat du Concours Fritz Kreisler en Autriche où Lord Menuhin le découvre et l'invite à enregistrer son premier disque sous sa direction.

philippe Graffin s’installe bientôt en Angleterre où au cours des vingts années suivantes il y realise de nombreux enregistrements et participe à des concerts prestigieux. 

Il a partagé la scène avec certains des artistes emblématiques de notre époque tels que Mstislav Rostropovich,  Sir Yehudi Menuhin, sir Roger Norrington, Yannick Nezé-Séguin, Sergiu Comissiona, le compositeur et pianiste russe Rodion Shchedrin, Ivry Gitlis ou les acteurs Gérard Depardieu et  Marie Christinne Barrault , par exemple.

 

De nombreux compositeurs ont écris et dédiés leurs  œuvres à Philippe Graffin : le compositeur russe Rodion Shchedrin ("Concerto parlando"), David Matthews (son concerto n°2), le compositeur lituanien Vytautas Barkauskas ("Jeux" pour violon et orchestre, ainsi que son double concerto avec l'altiste Nobuko Imai). Philippe a également créé le concerto de Yves Prin, et de plusieurs œuvres écrites pour lui par Philippe Hersant.

Récemment, il a créé et enregistré le concerto du compositeur anglais Peter Fribbins, spécialement écrit pour lui. 

Il a été invité dans des festivals prestigieux tels que les BBC Proms, festival de Gstaad, Enescu Festival à Bucarest, Festival de Radio-France, Kuhmo (Finlande), Rotterdam Gergiev Festival, les "Folles Journées de Nantes", Festival Musique 3 (Bruxelles), le "Printemps du violon" (Paris), festival Pablo Casals .

Sa discographie est très riche et comprend déjà une cinquantaine de disques, dont plus d'une trentaine de concertos (une grande partie d'entre eux étant enregistrée pour la première fois).

En tant que chambriste, Philippe a été invité à la Lincoln Center Chamber Music Society de New York, et régulièrement  au Wigmore Hall de Londres. Il est également le fondateur de "Consonances", festival de Saint-Nazaire qu'il a dirigé pendant 25 ans.

Il a également créé  plusieurs festivals autour du compositeur Eugène Ysaye, au Wigmore Hall de Londres, avec l'Orchestre de la Résidence de la Haye, ainsi qu’à Bruxelles et  à Knokke-le -Zoute en Belgique, où le grand violoniste avait sa résidence d’été. 

 

De même, il a invité l'acteur Gérard Depardieu pour un événement de concerts-poésie   « La nuit nous appartient" à Flagey, Bruxelles , retransmis par la télévision belge, et dont un documentaire a été réalisé . 

 

Philippe à récemment découvert, terminé, édité et joué pour la première fois une sonate pour violon seul inédite du compositeur Eugène Ysaÿe, 

“Sonate posthume op 27 bis” , écrite à la même époque que les célèbres six sonates. Œuvre qu’il a enregistré en première mondiale, joue dans de nombreux pays, du Japon à l’Europe en passant par les États Unis, notamment lors du festival Ysaÿe à Bruxelles organisé par La Chapelle musicale reine Élisabeth .

Il a participé au documentaire réalisé par la RTBF , “Ysaÿe is not dead “,  ainsi que réalisé le film “Ysaÿe’s secret sonata “ sur la découverte de cette sonate. (Ysaye ) 

 

Ses derniers enregistrements incluent “ fiddlers ‘s blues” avec Claire Desert , pour Avie Records , salué par la critique et disque du mois du magazine “crescendo”. 

“A la valse “ autour de l’octuor d’Enesco , “la valse” de Ravel et Debussy, le concerto de Britten avec le Philharmonia de Londres ("Disque du mois" pour Gramophone Magazine), ainsi que les concertos de Mendelssohn et de Schumann avec l'orchestre de chambre de Padua, et les œuvres pour violon et orchestre de Joseph Jongen avec l'orchestre de Anvers, pour hyperion records . 

Il vient d’enregistrer la “synphonie Espqgnole” de Lalo avec l’orchestre national d’Ecosse. 

 

En 2020 philippe Graffin créé le festival “traces” qui a pour mission de faire découvrir des œuvres rares et des compositeurs ayant disparus pendant l’holocauste. 

Philippe Graffin enseigne au Conservatoire Royal de Bruxelles et au CNSM de Paris.

Ticketmaster-Logo-Azure-RGB.png
mim-new logo png.png
CPE FESTIVAL pour Ticketmaster.png
musiq3.png
logo MGCONCERTS horizontal.png