Sangs 3 I.Françaix light.jpg

CPE Festival et MGConcerts présentent

 

LE MUSÉE EN MUSIQUE

ELODIE VIGNON & SARAH LAULAN

​Dimanche 23 octobre 2022 - 12h

MIM, Rue Montagne de la Cour 2, 1000 Bruxelles
Ticketmaster-Logo-Azure-RGB.png

ELODIE VIGNON - piano & SARAH LAULAN - contralto

 

Programme:

Alberto GINASTERA

Malambo - piano

Darius MILHAUD

Chansons négresses - piano/voix

Hector VILLA LOBOS

Choros n°5 - piano

Manuel DE FALLA

Siete canciones populares - piano/voix

György LIGETI

Wedding dances - piano 4 mains

Antonin DVORAK

Zigeunerlieder - piano/voix

Federico MOMPOU

L’eco - piano

Arthur HONEGGER

Mimaamaquim - piano/voix

John CAGE

A flower - voix et piano fermé

Alberto GINASTERA

Danzas - piano

ELODIE VIGNON - piano

Le 2 novembre 2021, Elodie Vignon sortait son troisième album « Dans l’air du soir » pour les 30 ans de Cypres. Mettant en miroir un Franz Liszt intime et infiniment délicat (Trois sonnets de Pétrarque, Trois études de concert), avec la Suite Espagnole d’Isaac Albeniz, elle conquit les auditeurs et mélomanes. Jean-Yves Clément lui attribue 5 Diapasons et écrit entre autres: « La pianiste incarne les Sonnets de Petrarque avec le mélange éloquent d'abandon et de tendresse qui caractérise le triptyque... ». Elle reçoit aussi un Joker absolu du magazine Crescendo, et son disque est choisi comme Disque du jour sur En Pistes- France Musique- le 26 novembre 2021.


C’est grâce à la collaboration avec le label indépendant belge Cypres qu’Elodie aura l’opportunité de réaliser ses débuts discographiques. En 2018, elle sort son premier disque dédié à Claude Debussy, qui rencontre un grand succès tant auprès du public que des critiques (4 étoiles Classica, « Debussy Best Performers » dans Pianist Magazine Allemagne...)
Elle poursuit en 2020 avec D’ombres, un album regroupant les trois préludes et la sonate d’Henri Dutilleux, alliés à « Surgir », une pièce commandée à Claude Ledoux. Pour la sortie, Vignon est invitée au Flagey Piano Days Festival, alors qu’elle a été sur la scène du studio 1 de le même prestigieuse salle 15 jours plus tôt. En effet, sa création en collaboration avec le danseur et chorégraphe Nono Battesti « Entre Temps », avait été sélectionnée pour le festival Propulse. Remarquée par Classica ou Resmusica, elle sera aussi l’invitée de Générations France Musique, puis nominée aux Octaves de la musique contemporaine. Vignon reçoit l’Octave Point Culture pour « D’ombres ».


Expatriée depuis 17 ans en Belgique, après ses années d’études au Conservatoire de Lyon, Élodie y a étudié au Conservatoire Royal de Bruxelles, dans la classe de Daniel Blumenthal. En 2010, elle croise la route de Nelson Delle-Vigne Fabbri, un artiste hors pair d’une générosité rare qui a hérité de ses maîtres Claudio Arrau et Georges Cziffra une profonde connaissance du répertoire et de l’instrument. Elle devient alors artiste en résidence de la fondation Bell’arte, fondée par Delle-Vigne Fabbri.

 

C’est alors qu’elle commence à jouer beaucoup en Europe (Belgique, France, Luxembourg, Italie, Espagne, Lituanie...) et aux USA, notamment sous la baguette de chefs de renommée mondiale comme Philippe Entremont.
Récemment invitée de Flagey, du Palais de Beaux-arts de Charleroi, des Festivals de Wallonie, ou encore des Rencontres Inattendues de Tournai, Elodie cherche avant tout une cohérence dans sa ligne artistique par ses choix de répertoire et de collaborations.
Elle sortira à l’automne 2022 un album en duo avec la contralto française Sarah Laulan.
Autour de compositeurs revendiquant leurs racines, terriblement d’actualité, le programme retrace un tour du monde de chefs d’oeuvres bien connus (Chansons populaires espagnoles de Manuel De Falla) avec certaines pièces à découvrir (Chansons de négresse de Darius Milhaud, A flower de JohnCage).

SARAH LAULAN - Contralto

Lauréate du Concours Reine-Elisabeth de Bruxelles et dotée d’un magnétisme rare, la contralto Sarah Laulan recherche des chemins nouveaux." Oliver Bellamy


Passionnée de mots et de sons, Sarah Laulan s’est d’abord formée à l’art dramatique au Conservatoire de Tours, puis à l’Atelier Volant au Théâtre National de Toulouse. Du théâtre musical à l’opéra il n’y a qu’un pas, qu’elle franchit en se perfectionnant en chant auprès de Marianne Pousseur dans le répertoire contemporain au Conservatoire royal de Bruxelles, puis à la Chapelle Reine Elisabeth sous l’égide de José Van Dam. Elle goûte à tous les styles dans le cadre de diverses masterclasses (Waltraud Meier, Ewa Podles, Bernarda Fink, Larissa Gerguieva, Nadine Denize, Georges Lavaudant, Alain Garichot...), et continue de recevoir les conseils de Jocelyne Dienst, Janina Baechle et Brigitte Fassbaender


Elle est lauréate du 3e Prix au Concours International Reine Elisabeth en 2014, et du Prix Paul Streit récompensant la meilleure contralto à Genève en 2016.


Sarah est avant tout une artiste polyvalente qui croit en la complémentarité des langages et des styles - et surtout souhaite s’adresser à tous. Elle collabore avec des personnalités artistiques engagées dans la sensibilisation, la pédagogie et la création et enseigne elle-même le théâtre aux jeunes chanteurs.


Parmi les projets de musique contemporaine, elle a participé à la création de L’Ombre de Venceslao de Martin Matalon dans le rôle de Mechita mis en scène par Jorge Lavelli, ainsi qu’aux créations d’Alice au Pays des Merveilles et de Poucette du duo Matteo Franceschini / Edouard Signolet à la Philharmonie de Paris et au Théâtre royal de Compiègne. Elle est la Mère dans Euphonia de Michaël Levinas au Festival Berlioz 2019, Mara dans L’annonce faite à Marie de Marc Bleuse à Toulouse, et enfin la Mère dans Le scarabée d’or de Fujikura en 2020 à la Philharmonie de Paris.


Elle a tourné en Allemagne et en Belgique la création Silent Song into the Wild avec la compagnie expérimentale ‘Nico and the Navigators’, avec qui elle revisitait en 2019 Suor Angelica à la Philarmonie de Berlin sous la baguette de Kirill Petrenko. Engagée pour des rôles tels que Maddalena (Rigoletto à l’Opéra de Liège, Toulon, Metz, Massy), Olga (Eugène Onéguine à l’Opéra de Massy), Dryade (Ariadne auf Naxos au Capitole de Toulouse), La Maestra delle Novizie et La Suor Zelatrice (Suor Angelica à la Phiilarmonie de Berlin et l'Opéra royal de Wallonie), Suor Pazienza (Mese Mariano de Giordano à l'Opéra royal de Wallonie), Nancy (Martha de Flotow mis en scène par B. Fassbaender en Autriche), La voix de la mère (Les contes d’Hoffmann à l’Opéra Royal de Wallonie), Cléone (Pénélope de Fauré à l’Opéra National du Rhin), Hermia (Les Caprices de Marianne d’Henri Sauguet en tournée en France), La Mère (L’Enfant et les Sortilèges au Barhain), La Marchande de Journaux (Les Mamelles de Tirésias à la Monnaie), l’Opinion publique (Opéra d’Avignon), Totoche (Les chevaliers de la table ronde d'Hervé), Mme Grivot (Le diable à Paris de Lattès), Mrs Quickly (Falstaff), la Périchole, Carmen, etc...


Elle a été mise en scène par John Turturro, Michel Fau, Olivier Py, Laurent Fréchuret, Ted Huffman, Georges Lavaudant,Alain Garichot, Yann Dacosta, Jacques Nichet...


Dans l’oratorio, elle s’est produite dans des œuvres telles que l’Alto Rhapsody de Brahms, Das Lied von der Erde et les Kindertotenlieder de Mahler, la Petite Messe Solennelle de Rossini, la IXe Symphonie de Beethoven, les Nuits d’été et Roméo et Juliette de Berlioz, le Requiem de Mozart, le Stabat Mater de Pergolèse... avec l'Orchestre de la Monnaie, l'Orchestre National de Belgique, le Sinfonia Varsovia Orchestra, l'Orchestre Symphonique Royal du Maroc, l'Orchestre Philarmonique de Bruxelles, le Royal Flemish Philarmonic, l'Orchestre Philarmonique Royal de Liège, l'Orchestre national d'Île-de-France, sous la direction de chefs tels que Patrick Fournillier, Stéphane Denève, Dmitri Jurowski, Jean Deroyer, Giampaolo Bisanti, Olivier Holt, Arvo Volmer, Roland Boër, Paolo Arrivabeni, Christopher Warren-Green, Patrick Davin, Evan Rogister, David Reiland, Ludovic Morlot, Eivind Aadland, Samuel Jean, Claude Schnitzler..


Du Capitole au Concertgebouw de Brugge, Sarah défend aussi la musique de chambre et l’art du récital dans des programmes engagés et documentés.


Elle a porté de bout en bout la création de son premier disque Les Blasphèmes, mélodies de fin-de-siècle, avec Maciej Pikulski et le Quatuor Hermès, paru au label Fuga Libera en 2017, enregistré les Zwei Gesänge de Brahms avec Lise Berthaud et Eric Lesage au Label B records en 2019 ainsi que le Diable à Paris avec l'orchestre des Frivolités parisiennes en 2020, et sortira au printemps 2021 un disque intitulé SANGS, avec Elodie Vignon au label Cyprès.

Ticketmaster-Logo-Azure-RGB.png
mim-new logo png.png
CPE FESTIVAL pour Ticketmaster.png
musiq3.png
logo MGCONCERTS horizontal.png